Pourquoi pas le Bio ?

Je ne suis pas labellisée « Agriculture Biologique »

Il s’agit d’un choix.
Je considère en effet que le label AB ne remplit pas toutes ses promesses en ce qui concerne « l’apiculture cohérente ».

Exemple 1 : le nourrissement au sucre de canne Bio

Il est en effet possible de donner un nourrissement de sucre de canne bio aux abeilles. Cependant ce sucre vient essentiellement d’Amérique du Sud, ce qui implique du transport de marchandises. Je trouve plus cohérent de donner en nourrissement du miel si mes petites ouvrières en manquent, qui est issu de mon rucher. Je nourris par exemple les colonies plus petites qui ont peu de réserves.

Exemple 2 : les périodes de nourrissement obligatoires

Il existe en effet au sein du cahier des charges une période de nourrissement, qui est pour une zone géographique large. Ces périodes restrictives empêchent l’apiculteur de nourrir quand il sent le besoin dans ses colonies.

Exemple 3 : la cire Bio

Il est obligatoire sous le Label AB d’utiliser de la cire de récupération Bio (la cire d’opercule en vrac est récupérée et travaillée en coopérative apicole pour être réutilisée en feuilles de cire, qu’on remet dans la ruche), qui est 2 fois plus chère que la cire d’opercule conventionnelle. Cela limite en effet le risque de se retrouver avec de la cire « polluée » par des pesticides, mais il faut savoir qu’un rucher Bio peut se situer en plaine, au milieu d’agriculture conventionnelle. Ce qui amène à l’exemple 4 :

Exemple 4 : Comment certifier que le miel est issu uniquement de cultures Bio ?

A moins d’avoir une zone de 3 Km de rayon autour de la ruche qui soit en Bio, c’est impossible.
Je pourrai citer d’autres exemples…

En conclusion

Je dirai que le label Bio ne représente pas une qualité certaine selon moi.

Le prix de vente des produits Bio est en revanche très attractif pour s’y soumettre… ce qui ne m’intéresse pas non plus.

Je conduis mes ruches de manière cohérente en respectant mes abeilles et leur travail ; ma zone géographique est très peu polluée ; je travaille le miel de manière à garder au maximum ses propriétés, mais je ne suis pas en BIO…