Le frelon asiatique

Voilà un nouvel ennemi des ruches bien désagréable!

Arrivé il y a quelques années, nous avons tous vu les nids à la chute des feuilles en octobre. 

Les frelons sont des prédateurs des abeilles entre autres. Ce sont des oportunistes. Ils sont carnassiers (les larves de frelons sont alimentées avec des protéines animales alors que les abeilles nourrissent leurs larves avec du pollen de fleurs) et viennent donc prélever des abeilles pour nourrir leur couvain. Ils cherchent également du sucre (miel dans notre cas) pour leurs besoins énergétiques. Ils prélèvent les abeilles qui rentrent du vol de butinage avec le jabot plein et leur coupent la tête, les pressent afin de de lécher le nectar (un peu fainéants, ils pourraient butiner!!!)

Les nids de frelons ne sont pas pérennes d'une année sur l'autre (les nids sont vides en hiver), tous les frelons meurent. Chaque année, les fondatrices (reines pondeuses) vont sortir de l'hiver qu'elles auront passé dans un muret de pierre, derrière une écorce d'arbre, etc. La fondatrice doit tout faire elle même au printemps pour former le nid, pondre, nourrir ses 1eres larves. Elle est alors vulnérable. Dès que les 1ers frelons sont nés, la fondatrice reste dans le nid à pondre et la colonie grossit. A l'automne, il sort de chaque nid environ 150 fondatrices jeunes qui hiberneront à proximité. 

Les fondatrices sont à piéger au printemps (dès février si les températures sont au dessus des 10-12°C) dans une bouteille percée et suspendue à une branche d'abre dans laquelle on aura mis 1/3 de confiture, 1/3 de vin blanc et 1/3 de bière brune. Les abeilles, qui ont horreur de l'alcool, ne viendront pas dans les pièges (renouver régulièrement le liquide alcoolisé!). Ces pièges ont l'inconvénient de ne pas être sélectifs; aussi il vous faut les enlever si vous voyez d'autres insects se noyer dedans!